La finance, bouc émissaire de campagne

« Si on veut responsabiliser la finance, il faut arrêter d’en faire un diable absolu », dit Philippe Zaouati, directeur général de Mirova, dans une interview au magazine Novethic. D’une campagne électorale à l’autre, la diabolisation de la finance est un exercice devenu habituel. Cet article publié le 3  mai 2017, c’est-à-dire entre les deux tours de la campagne présidentielle, dans la webletter Novethic, porte un éclairage intéressant sur le sujet.

Cliquer sur Novethic pour accéder à l’article :

Accéder à l’article