La finance, bouc émissaire de campagne

“Si on veut responsabiliser la finance, il faut arrêter d’en faire un diable absolu”, dit Philippe Zaouati, directeur général de Mirova, dans une interview au magazine Novethic. D’une campagne électorale à l’autre, la diabolisation de la finance est un exercice devenu habituel. Cet article publié le 3  mai 2017, c’est-à-dire entre les deux tours de la campagne présidentielle, dans la webletter Novethic, porte un éclairage intéressant sur le sujet.

Cliquer sur Novethic pour accéder à l’article :

Accéder à l’article